Professionnels > Eclairage de sécurité > Maintenance des BAES

Eclairage de sécurité

La maintenance des BAES

Quelle est la responsabilité du chef d'établissement ?

L'exploitant est responsable pénalement de la sécurité de son établissement. Il doit s'assurer que les blocs autonomes d'éclairage de sécurité sont vérifiés et entretenus périodiquement afin que l'installation d'éclairage de sécurité de son établissement soit maintenue en parfait état de fonctionnement.

securite-incendie-maintenance-baes-quelest-responsabilite-
-du-chef-etablissement 

Maintenance des BAES : comment et à quelle fréquence ?

Des travaux de maintenance périodique à effectuer par l'exploitant.

tous les mois :
- vérification du fonctionnement en secours des blocs et de l'allumage des lampes de sécurité
- vérification de la télécommande de mise à l'état de repos (ou d'arrêt) des blocs lorsque l'éclairage normal est mis hors tension et du retour automatique des blocs à l'état de veille à la remise sous tension de l'éclairage normal.

tous les 6 mois : vérification de l'autonomie de fonctionnement en secours des blocs. Avec l'utilisation de BAES Sati, ces opérations sont effectuées automatiquement. Les vérifications se réduisent au simple contrôle de l'allumage de la LED verte de bon état de marche des blocs, l'éclairage normal étant sous tension.

Faut-il consigner les vérifications périodiques?

Les interventions annuelles et leurs résultats doivent être consignés dans un rapport de visite à annexer au registre de sécurité de l'établissement.

Comment reconnaît-on un bloc vérifié ?

La personne qualifiée, à l'issue de chaque opération de maintenance annuelle, doit renseigner l'étiquette de maintenance de chaque bloc vérifié. Cette étiquette doit être apposée de manière visible sur chaque bloc autonome d'éclairage de sécurité.

Comment déterminer les périodes de test ?

Dans les établissements comportant des périodes de fermeture, ces opérations doivent être effectuées de telle manière qu'au début de chaque période d'ouverture au public, les installations d'éclairages de sécurité aient retrouvé leur autonomie prescrite (une décharge réglementaire d'une heure d'un BAES nécessite un temps de charge minimal de 12 heures pour que ces équipements redeviennent opérationnel). Attention : Pour les établissements sans période de fermeture, seule l'utilisation de BAES SATI permet d'assurer la sécurité tout au long de l'exploitation.

Quels types d'opérations de maintenance
doit-on réaliser ?

La norme NF C 71-830 définit les règles relatives à la maintenance des BAES.
Elle comprend, outre la maintenance annuelle à effectuer par une personne qualifiée, et la vérification semestrielle d'autonomie, d'autres opérations de vérification, de nettoyage et d'entretien de chaque bloc autonome d'éclairage de sécurité.

Qui ? Exploitant Personne qualifiée (1)
Quand ? Tous les mois Tous les 6 mois x
BAES en place     x
BAES parfaitement visibles     x
État physique des BAES extérieurs satisfaisant     x
Témoin de charge ou tube selon le cas (2)     x
Voyant vert pour les BAES à performance SATI     x
Lampe(s) de sécurité (2) x   x
Conformité des composants remplaçables     x
Autonomie (2)   x x
Aspect batterie     x
Nettoyage général de l'appareil     x
Télécommande     x
Mise en place de l'étiquette de maintenance et la remplir     x
Rapport de vérification     x
Registre de sécurité     x

(1) Lorsque l'exploitant fait appel à un technicien compétent, les vérifications effectuées sont faites sous la responsabilité de l'exploitant. Ce dernier assume son appréciation sur la compétence du technicien qui peut résulter :
- de l'agrément du ministère de l'Intérieur ;
- de la notoriété des renseignements recueillis auprès des organismes professionnels chargés de délivrer les formules d'attestation de conformité ou du degré de qualification de l'entreprise ;
- de ses diplômes professionnels ;
- de sa qualification au sein du service de maintenance technique de l'établissement.
(2) Important : Ces opérations peuvent être effectuées automatiquement par les BAES comportant un système SATI (Système Automatique de Test Intégré), conforme à la norme NF C 71-820 en vigueur.
Les BAES répondant à ces exigences doivent être marqués du sigle NF AEAS BAES Performance SATI. Toute anomalie constatée doit faire l'objet d'une intervention de maintenance exécutée par une personne qualifiée.

Comment fonctionnent les BAES SATI ?

Les BAES SATI effectuent automatiquement les tests réglementaires des lampes et des batteries, vous n'avez plus qu'à vérifier l'allumage des Leds.
Les résultats des tests sont directement mémorisés et signalés sur le bloc par 2 Leds :
- vert : bloc opérationnel
- jaune : bloc en défaut
Les BAES se testent à tour de rôle de façon aléatoire. Les contrôles automatiques des blocs peuvent ainsi être réalisés pendant les périodes d'exploitation des établissements, tout en garantissant à tout moment la sécurité d'évacuation du public et du personnel.

 

LCS Pro ²

Une infrastructure VDI complète et performante

Des chantiers à visiter

Témoignages de professionnels qui ont fait confiance à Legrand

Céliane

Un touche d'inspiration qui change tout

MyHOME domotique

Automatisez pour vos clients l'éclairage, les volets roulants, le chauffage, …