Glossaire

a

b

c

d

e

f

g

h

i

j

k

l

m

n

o

p

q

r

s

t

u

v

w

x

y

z

2

    • 220 volts
    • La tension 220 volts du réseau Enedis est désormais remplacée par du 230 volts, mais l’expression « 220 volts » est restée dans le langage courant.

A

    • adsl
    • ampère (symbole a)
    • Abréviation de Asymetric Digital Suscriber Line. L’ADSL utilise la ligne téléphonique habituelle. Le principe est de faire passer les données Internet, les signaux TV et les communications vocales en même temps, en utilisant différentes fréquences. La réception et l’envoi de données sont dissociés, ce qui permet de télécharger et d’envoyer des données en même temps. L’ADSL présente un débit théorique pouvant atteindre 8 Mbits/s et 25 Mbits/s en ADSL2+. La ligne téléphonique reste disponible pendant la connexion sur Internet, grâce à un filtre ADSL.

    • Issu du nom du physicien français André Marie Ampère, l’ampère est l’unité de mesure de l’intensité d’un courant électrique. Le mot ampère s’applique notamment aux disjoncteurs et aux prises de courant qui délivrent, suivant leur configuration, un courant de 16, 20 ou 32 A.

B

    • bouton-poussoir (bp)
    • box
    • Type d’interrupteur qui s’associe à un télérupteur pour créer plusieurs points de commande pour un même éclairage. Le bouton-poussoir peut être simple : le nombre de points de commande de l’éclairage concerné est alors illimité. Si le bouton-poussoir est lumineux, le nombre de points de commande est limité.

    • La box (de l’anglais signifiant boîte) est un boîtier électronique servant d’équipement de terminaison à un réseau, qu’un fournisseur d’accès à Internet prête ou loue à ses abonnés. Ce boîtier sert principalement de modem, mais permet également de bénéficier d’un bouquet de services comme la télévision ou le téléphone. Avec l’option Wi-Fi, la box peut faire office de routeur pour créer un réseau informatique domestique, mais pour plus de performance, elle peut être intégrée à un réseau multimédia filaire.

    • basse tension (bt) et très basse tension (tbt)
    • Alors qu’il circule à 400 000 volts sur les lignes à haute tension, le courant électrique distribué par Enedis nous arrive, grâce à un transformateur, à une tension de 230 volts : il s’agit d’un courant basse tension. En règle générale, la basse tension se situe entre 50 et 1000 volts. La haute tension commence à 1000 volts. La très basse tension est un courant électrique inférieur à 50 V : il s’agit de courants de 48 V, 24 V ou 12 V. La sécurité impose son usage dans les voyants qui équipent les interrupteurs lumineux ou témoin, les interphones, certains carillons et lampes halogènes. La très basse tension nécessite l’utilisation d’un transformateur.

C

    • ce (marquage ce)
    • classe ii (symbole )
    • Le marquage CE (Communauté Européenne) est un marquage européen obligatoire pour tous les produits soumis à une ou plusieurs directives européennes. Il indique que ces produits en respectent les exigences essentielles, notamment en matière de sécurité, de santé publique et de protection des consommateurs. Il permet aux produits de circuler librement dans tout l’Espace Économique Européen. Le fabricant appose le marquage CE sous sa seule responsabilité. Le marquage CE apparaît sur les produits Legrand ou sur leurs emballages.

    • Un appareil est dit de classe II lorsqu’il est protégé par une double isolation, symbolisée par un double carré. Dans ce cas, il n’a pas besoin d’être mis à la terre. Il s’agit généralement d’appareils destinés à la cuisine, à la salle de bains, au bricolage ou au jardinage : fer à repasser, sèche-cheveux, cafetière, outillage électro-portatif, appliques, hublots et baladeuses…

    • coffret de communication
    • conducteur
    • Équipement permettant de centraliser les ressources télévision, informatique et téléphone. Rendu obligatoire par la norme NF C 15-100, il s’installe à proximité du tableau électrique, dans la GTL (Gaine Technique Logement).

    • Se dit d’un matériau, d’un corps qui a la propriété de transmettre l’électricité. Les métaux sont des conducteurs, mais aussi le corps humain ou la terre. Les fils électriques d’une installation sont aussi appelés fils conducteurs, ou simplement conducteurs.

    • contacteur
    • coupe-circuit
    • Appareil destiné à l’ouverture ou à la fermeture d’un circuit électrique. Par exemple, un contacteur pour tarifs heures creuses relié à un compteur électronique met en marche automatiquement (fermeture du circuit) un appareil gros consommateur d’électricité pendant les périodes à tarif réduit.

    • Appelé également porte-fusible, un coupe-circuit est un dispositif installé au tableau électrique, au départ de chaque circuit. Équipé d’une cartouche-fusible, il coupe immédiatement le courant en cas de court-circuit ou de surintensité. Il évite ainsi les échauffements et les risques d’incendie. À compter du 27 novembre 2015, les fusibles sont interdits en construction neuve et grosse rénovation (évolution norme NF C 15-100).

    • courant alternatif
    • courant continu
    • Type de courant qui s’inverse une multitude de fois par seconde d’un pôle à un autre : les électrons se déplacent dans un sens et dans l’autre. Le nombre de cycles par seconde est la fréquence : elle se mesure en hertz (hz). On retrouve ce courant dans l’installation électrique d’un logement. Sa fréquence est de 50 hertz, pour une tension de 230 volts.

    • Type de courant qui circule en continu d’un pôle à un autre : les électrons se déplacent tous dans le même sens. On retrouve ce courant dans les piles électriques et les batteries.

    • court-circuit
    • cat.5e et cat.6 (cat. : catégorie)
    • Un court-circuit est un contact accidentel entre deux ou plusieurs points d’un circuit électrique qui se trouvent normalement à des tensions différentes. Ainsi, deux fils électriques dénudés qui entrent en contact provoquent un court-circuit. Pour éviter les risques d’incendie ou de coupure de courant qui peuvent en résulter, on entoure les fils d’une gaine isolante et on place, au tableau électrique, des disjoncteurs ou des coupe circuits avec fusibles.

    • La norme européenne NF EN 50173-1, réglementant les installations de câblage et les différentes normes nationales, définit plusieurs catégories de composants (cordons, câbles, prises RJ 45…). Ainsi, la catégorie 5e (e : enhanced) certifie que les composants utilisés permettent un fonctionnement optimum jusqu’à 100 MHz. Elle est aujourd’hui l’exigence minimum pour transmettre les signaux informatique et téléphone. Pour transmettre les signaux télévision, la catégorie 6 est indispensable avec un fonctionnement correct jusqu’à 250 MHz.

    • circuit électrique
    • compteur électrique
    • Liaison par câbles ou fils conducteurs d’électricité entre le tableau électrique et des interrupteurs ou des prises. Dans une installation électrique, il y a plusieurs circuits ayant chacun leur destination. Chaque circuit doit être protégé par un disjoncteur ou coupe-circuit. La norme NF C 15-100 impose des recommandations pour les circuits éclairage et prises de courant.

    • Instrument de mesure de la quantité d’électricité consommée dans un logement, un local… Le compteur ne peut être installé que par Enedis. Il est possible de mesurer la quantité d’électricité consommée sur un circuit ou par un appareil en ajoutant au tableau un compteur d’énergie.

    • courant électrique
    • Circulation de charges électriques (électrons) dans un conducteur. Le courant se mesure en tension (unité : le volt), en intensité (unité : l’ampère) et en puissance (unité : le watt). On distingue le courant continu du courant alternatif (voir ci-dessus).

D

    • disjoncteur
    • disjoncteur de branchement
    • Dispositif installé au tableau électrique, au départ de chaque circuit. Il coupe immédiatement le courant en cas de court-circuit ou de surintensité. Il évite ainsi les échauffements et les risques d’incendie. Une manette permet de le réarmer après élimination du défaut.

    • Appelé également disjoncteur d’abonné, ce disjoncteur général est situé au tableau électrique, en amont de toutes les protections des circuits. Il dispose d’un réglage de calibre pour limiter la puissance au contrat souscrit. Il permet de couper l’ensemble de l’installation électrique. Avec la fonction différentielle, il assure la protection des personnes en surveillant les défauts d’isolement et en coupant automatiquement le courant en cas de besoin. Il doit être plombé par le fournisseur d’électricité.

    • dti
    • diagnostic électrique
    • Le DTI (Dispositif de Terminaison Intérieur) permet la délimitation France Télécom / Abonné. Il permet de tester la ligne téléphonique : il faut prévoir un DTI par ligne téléphonique. La norme NF C 15-100 le rend obligatoire dans les locaux d’habitation, au format RJ 45 pour les installations faisant l’objet d’un permis de construire déposé à partir du 1er janvier 2008.

    • Diagnostic fourni par le propriétaire d’un bien immobilier à usage d’habitation dont l’installation électrique date de plus de 15 ans, et désirant vendre ce bien. Obligatoire depuis le 1er janvier 2009, le diagnostic vérifie l’état de l’installation et non sa conformité aux normes. Il informe l’acquéreur sur les risques électriques liés à l’habitation. Il doit être établi par un professionnel formé et certifié par un organisme agréé. En cas d’anomalie constatée, le vendeur n’a pas obligation d’effectuer les travaux nécessaires : ce point reste à négocier avec l’acquéreur du bien. Le diagnostic électrique établi est valable pour une durée de 3 ans.

    • différentiel
    • disjoncteur différentiel
    • Fonction permettant de protéger les personnes en cas de contact direct ou indirect avec le courant. En association avec la terre, elle permet de détecter les fuites de courant dues à des défauts d’isolement et de prévenir tous risques d’électrocution en coupant immédiatement l’alimentation du circuit concerné. On retrouve cette fonction dans les disjoncteurs différentiels, les interrupteurs différentiels et la plupart des disjoncteurs de branchement.

    • Disjoncteur équipé de la fonction différentielle : en association avec la terre, le disjoncteur différentiel détecte les fuites de courant dues à des défauts d’isolement et prévient tous risques d’électrocution en coupant immédiatement l’alimentation du circuit concerné. Il protège également un circuit électrique contre les courts-circuits ou les surintensités.

    • débit
    • décodeur ou démodulateur-décodeur
    • En informatique, le débit est la quantité d’informations échangées pendant un temps donné. Multiplier le débit de transmission par 10 équivaut à diminuer le temps de téléchargement d’un fichier par 10. Les débits sont exprimés en bit/s (ou bps) et en multiples de cette unité.

    • Équipement permettant de décrypter et restituer un signal télévision transmis via une parabole satellite ou un câblo-opérateur. Le démodulateurdécodeur est plus communément appelé terminal satellite ou terminal câble.

    • délesteur
    • Appareil qui coupe automatiquement les circuits non prioritaires (exemple : convecteurs) si la consommation totale dépasse le contrat souscrit. Un délesteur permet ainsi de souscrire un contrat électricité d’une puissance inférieure aux besoins.

E

    • eclips
    • etel (espace technique logement)
    • Dispositif de sécurité présent sur les prises de courant : les orifices de ces prises sont fermés par deux petits volets, qui ne peuvent s’ouvrir que sous la poussée parallèle des deux broches d’une fiche. Ainsi, si un enfant essaie d’introduire un doigt ou un objet pointu dans un seul des orifices, il ne risque rien. Les prises à éclips sont obligatoires depuis 1991.

    • L’ETEL est un espace du sol au plafond strictement réservé à l’alimentation électrique et aux appareils de protection, de contrôle et de commande de l’installation. On y retrouve aussi le coffret de communication. Aucun fluide autre qu’électrique (eau, gaz…) ne doit s’y trouver. Ses dimensions intérieures minimales sont de 0,60 m de large par 0,25 m de profondeur.

    • eliot
    • énergie
    • Programme Legrand dédié à l'Internet des objets. Il vise à accélérer l'innovation des objets connectés, à la fois simples, intuitifs et capables de communiquer avec d'autres produits. Ces nouveaux objets connectés apportent un bénéfice aux utilisateurs en leur permettant par exemple de piloter leur logement, de favoriser le maintien à domicile, d'optimiser la consommation d'énergie et ce en gagnant en confort et en bien-être au quotidien.

    • Consommation d’un appareil mesurée au compteur en un temps donné. L’unité de mesure est le watt/heure. Pour obtenir la consommation d’un appareil, on multiplie sa puissance (en watts) par le temps (en heures).

F

    • fusible
    • fil électrique
    • Appelé autrefois plomb, le fusible (ou cartouche fusible) permet de couper l’alimentation d’un circuit électrique en cas de court-circuit ou de surintensité : il joue le même rôle qu’un disjoncteur, sauf qu’il doit être remplacé s’il fond à cause d’un problème sur le circuit. La grosseur du fusible dépend de la grosseur du fil à protéger. Pour une sécurité maximale, il est impératif d’acheter des cartouches-fusibles marquées NF-USE.

    • Le fil électrique sert à conduire le courant. Plus l’intensité du courant qui passe dans le fil est importante, plus le fil doit être gros : sa section s’exprime en mm². Ainsi, un fil correspondant à une prise de 16 ampères (16 A) sera de 1,5 mm², un fil pour une prise 20 A sera de 2 mm² et un fil pour une prise 32 A sera de 6 mm².

    • fréquence
    • ft (foiled twisted pairs) ou câble écranté
    • Nombre de cycles par seconde dans un courant alternatif. La fréquence se mesure en hertz. Le courant électrique d’un logement a une fréquence de 50 hertz, pour une tension de 230 volts.

    • Type de câble dont l’ensemble des paires est enveloppé d’une feuille plastique métallisée appelée feuillard. Il comprend en plus des 4 paires torsadées, un drain (fil métallique) destiné à atténuer les perturbations. La mention FTP s’applique aussi aux cordons, connecteurs et prises RJ 45 adaptés à ce câble.

G

    • gtl (gaine technique logement)
    • La GTL regroupe l’ensemble des équipements de protection, de commande et de communication du logement : disjoncteur d’abonné, tableau électrique, coffret de communication… Elle est située dans l’ETEL à l’intérieur du logement ou dans un local annexe directement accessible (garage communiquant directement avec la maison par exemple).

H

    • haute tension
    • hertz (symbole hz)
    • Tension du courant électrique à partir de 1000 V en alternatif. Par exemple, sur les lignes haute tension d’Enedis, le courant circule entre 225 000 et 400 000 volts. Il est ensuite transformé en courant basse tension pour arriver dans le logement.

    • Issue du nom du physicien allemand Heinrich Hertz, le hertz est l’unité de mesure de la fréquence dans la variation d’un courant alternatif. Le courant électrique d’un logement a une fréquence de 50 hertz, pour une tension de 230 volts.

    • hub
    • Equipement actif permettant d’acheminer des données informatiques sur un réseau. Il reçoit le signal informatique sur un port et le répète sur tous les ports. Le débit du signal est divisé par le nombre de ports, ce qui diminue les performances, contrairement au switch.

I

    • isolant
    • internet of things (iot)
    • Matériau qui ne peut pas transmettre d’électricité (à la différence d’un conducteur). L’air, les matières plastiques, le verre sont les principaux isolants.

    • En français « l'Internet des objets ». Il s'agit de l'extension du réseau Internet aux objets connectés : ampoule, volets roulants, thermostat connecté... Ce nouveau réseau permet des échanges de données sans discontinuité entre des objets physiques du monde réel et le monde virtuel d'Internet.

    • intensité
    • interrupteur différentiel
    • Le débit caractérise l’eau qui s’écoule. L’intensité caractérise la quantité d’électricité qui peut traverser un conducteur donné (fil, câble…). Elle s’exprime en ampères (A). Intensité (A) = Puissance (W) Tension (V)

    • Appareil équipé de la fonction différentielle : en association avec la terre, l’interrupteur différentiel détecte les fuites de courant dues à des défauts d’isolement et prévient tous risques d’électrocution en coupant immédiatement l’alimentation du circuit concerné. Une manette permet de le réarmer après élimination du défaut.

K

    • kilowatt (symbole kw)
    • kilowattheure (symbole kwh)
    • Puissance équivalent à 1000 W.

    • Unité d’énergie équivalent à la consommation d’un appareil d’une puissance de 1000 watts pendant une heure.

M

    • modem
    • modem routeur adsl
    • Acronyme de modulateur démodulateur, le modem est un appareil permettant de connecter un ordinateur à Internet. Il transforme des signaux numériques pour les transmettre en analogique sur le réseau téléphonique, et inversement. Il y a modulation à l’émission et démodulation à la réception. Selon l’abonnement téléphonique, il existe des modems RTC (56 kb), RNIS et ADSL.

    • Permet de se connecter à l’ADSL pour Internet avec en plus une fonction passerelle (routeur) entre Internet et le réseau local (LAN). Le routeur redistribue les données aux ordinateurs, par l’intermédiaire du switch.

    • modem rtc
    • modulateur
    • Permet de connecter un seul ordinateur sur Internet, à travers un appel traditionnel vers le numéro de téléphone d’un fournisseur d’accès à internet. Ce mode de connexion offre un débit maximum de 56 kbit/s.

    • Équipement permettant de redistribuer un signal télévision analogique ou numérique sur un nouveau canal VHF/UHF vers différentes prises de communication d’un réseau. Le signal est « réinjecté » en analogique seulement.

    • mise à la terre
    • monophasé 230 volts
    • Opération qui consiste à relier un appareil à la terre par l’intermédiaire d’une prise de terre. Tous les appareils domestiques ayant une enveloppe métallique doivent être mis à la terre. Toutes les prises de courant doivent aussi être reliées à la terre.

    • C’est le courant le plus fréquent dans une installation domestique. Il est distribué par 2 fils : la phase et le neutre.

N

    • nf c 15-100
    • nf (normes françaises)
    • La norme NF C 15-100 fixe les règles de conception, de réalisation et d’entretien des installations électriques basse tension en France. Elle est régulièrement mise à jour pour prendre en compte les évolutions des technologies et des exigences de sécurité. Toutes les installations électriques, neuves ou rénovées, doivent respecter cette norme.

    • La marque NF est un label officiel français de qualité qui atteste de la conformité des produits Legrand aux normes françaises, conçues pour garantir la qualité, la sécurité et les performances des produits. La marque NF garantit non seulement la conformité aux normes en vigueur, mais aussi à des critères de qualité supplémentaires correspondant aux besoins des consommateurs. Cette conformité est garantie par un organisme certificateur (LCIE en France). Les produits sont testés par un laboratoire homologué avant leur mise sur le marché. La conformité de la production est assurée par des contrôles périodiques en usine (visites d’inspecteurs du LCIE). Le marquage NF apparaît sur les produits Legrand ou sur leurs emballages.

O

    • objet connecté
    • On parle d’objets connectés pour définir des types d’objets (volets roulants, thermostat, lampes, ..) auxquels l’ajout d’une connexion Internet permet d’apporter une valeur supplémentaire en terme de fonctionnalité, d’information, d’interaction avec l’environnement ou d’usage.

P

    • parafoudre
    • prise de communication
    • Dispositif installé au tableau électrique, il protège une installation en limitant les surtensions, quelles que soient leur origine. Il écoule vers la terre une grande partie de l’énergie générée par les coups de foudre, limitant ainsi la surtension dans les circuits. Il est obligatoire (norme NF C 15-100) dans les régions à forte densité de foudroiement et dans tous les bâtiments équipés d’un paratonnerre.

    • Prise permettant de relier une télévision, un ordinateur, un téléphone au réseau de communication du logement. Les prises RJ 45 et TV-FM-SAT sont des prises de communication.

    • puissance
    • Exprimée en watts (W), la puissance désigne la quantité d’énergie nécessaire au fonctionnement d’un appareil. Exemples : un convecteur électrique de 1500 W, une ampoule de 75 W… Ainsi, la puissance nécessaire pour faire fonctionner l’ensemble des appareils du logement est égale à la somme des puissances de tous les appareils. Mais comme ils ne fonctionnent jamais tous en même temps, la détermination réelle des besoins est définie avec ERDF et mesurée en consommation d‘énergie à l’heure. On parle alors de kilowattheure (kWh), le kilowatt (kW) étant égal à 1000 W. Puissance (W) = Tension (V) x Intensité (A)

S

    • switch
    • sstp (shielded shielded twisted pairs) ou câble blindé paire par paire
    • Équipement actif qui achemine des données informatiques dans un réseau. Il établit à la demande et temporairement un circuit de communication entre les équipements en réseau. Ces derniers peuvent ainsi communiquer au débit maximum (10 ou 100 Mbit/s) contrairement au hub qui diminue les performances suivant le nombre d’appareils reliés.

    • Type de câble dont chacune des paires est enveloppée d’une feuille plastique métallisée appelée feuillard, et d’une tresse métallique enveloppant l’ensemble des 4 paires. Cette protection atténue les perturbations extérieures mais aussi les perturbations entre les paires, ce qui permet de pouvoir utiliser toutes les paires du câble pour transmettre différents signaux. Le câble SSTP se raccorde sur les connecteurs et prises RJ 45 STP.

    • stp ou sftp (shielded foilded twistedpairs) ou câble blindé et écranté
    • surintensité (ou surcharge)
    • Type de câble dont l’ensemble des paires est enveloppé d’une feuille plastique métallisée appelée feuillard, et d’une tresse métallique. Cette tresse permet une mise en oeuvre plus facile de la continuité de la masse avec la prise. Cette protection atténue les perturbations. La mention STP s’applique aussi aux cordons, connecteurs et prises RJ 45 adaptés à ce câble.

    • Intensité électrique supérieure à celle prévue par l’appareil ou par le circuit électrique. En général, il y a surcharge quand trop d’appareils sont branchés sur un même circuit. A la différence du court-circuit qui est une surintensité de forte valeur et de courte durée, la surcharge est une surintensité de faible valeur mais de longue durée. Elle peut être à l’origine d’un échauffement des fils électriques et d’un incendie.

T

    • tension
    • transformateur
    • Exprimée en volts (V), la tension désigne la force qui permet au courant de circuler, comme la pression permet à l’eau de jaillir. On l’appelle communément voltage. On distingue la haute tension et la basse tension (voir ces mots). Tension = Puissance (W) Intensité (A)

    • Plus couramment appelé transfo, il s’agit d’un appareil qui sert à modifier la tension et l’intensité d’un courant alternatif. Toutes les habitations sont dotées d’un transformateur domestique qui fait baisser la tension du courant livré par Enedis. Alors qu’il circule à 400 000 volts sur une ligne à très haute tension, le courant est d’abord abaissé à 20 000 V pour arriver sur le circuit de distribution, puis il est distribué en basse tension à 230 V. De même, certains appareils domestiques sont équipés d’un transformateur : les carillons, les interphones, les sonneries, certaines lampes halogènes, mais aussi les chargeurs de batteries, de téléphones portables, etc.

    • tableau électrique
    • triphasé 400 volts
    • Ensemble d’où partent tous les circuits d’une installation électrique, et qui contient les protections et les commandes de ces circuits. C’est au tableau électrique que se fait le lien avec le compteur Enedis.

    • C’est le courant utilisé plutôt en milieu industriel pour faire tourner des machines. Il est distribué par 3 fils de phase (d’où son nom) et un fil de neutre.

    • télérupteur
    • Type de relais électromécanique commandé par des impulsions électriques. Il permet de commander un même éclairage par un ou plusieurs boutons-poussoirs. Le bouton-poussoir peut être simple : le nombre de points de commande de l’éclairage concerné est alors illimité. Si le bouton-poussoir est lumineux, le nombre de points de commande est limité (15 maxi suivant le type de télérupteur). Une impulsion (appui sur un bouton-poussoir) active le télérupteur : il garde le circuit fermé (la lumière est allumée), jusqu’à ce qu’une nouvelle impulsion le mette au repos (la lumière est éteinte).

V

    • volt (symbole v)
    • Issu du nom du physicien italien Alessandro Volta, le volt est l’unité de mesure de la tension de l’électricité, permettant à celle-ci de circuler dans un conducteur (exemple : le fil électrique). Par exemple, l’alimentation en basse tension est de 230 volts.

W

    • watt (symbole w)
    • wi-fi
    • Issu du nom de l’ingénieur britannique James Watt, le watt est l’unité de puissance électrique d’un appareil, et correspond à la quantité d’énergie nécessaire au fonctionnement de cet appareil. Exemples : un convecteur électrique de 1500 W, une ampoule de 75 W…

    • Abréviation de « Wireless Fidelity ». Technologie permettant de se connecter à un réseau local ou à Internet sans fil. Wi-Fi est standardisé par la norme 802.11 de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers). Cette norme assure la compatibilité (interopérabilité) entre les différents éléments du réseau sans fil.